L'économiste, fervent militant pour une primaire à gauche, publie un recueil de ses chroniques sous le titre "Aux urnes citoyens !". Il est l'invité de la matinale.

L'économiste Thomas Piketty en 2014
L'économiste Thomas Piketty en 2014 © Getty / The Asahi Shimbun

L'économiste Thomas Piketty livre au micro de Patrick Cohen ses observations sur le début de campagne présidentielle, avec les primaires à droite et à gauche. Il espère qu'à droite plusieurs voix s'exprimeront pour élever le niveau du débat", mais déplore une campagne "déprimante, où l'on perd beaucoup de temps avec des questions comme le burkini, les gaulois...". "Le plus important c'est de contraindre les candidats à s'engager précisément sur les questions de fond", a lancé Thomas Piketty, détaillant pêle-mêle "la mixité à l'école, la réforme fiscale, la refondation européenne".

Thomas Piketty, un temps proche de François Hollande avant sa campagne de 2012, est depuis devenu très critique sur son bilan à l'Elysée. Il dénonce en particulier son impuissance à insuffler une vraie réforme des institutions européennes:

Relancer une croissance positive mais plus propre, en Europe, cela passe par la relance de l'investissement public, pour Thomas Piketty. Il rappelle que l'Europe dans les années 50 s'est reconstruite sur la restructuration des dettes publiques et l'investissement massif des Etats.

Revoir l'Intégralité de l'interview:

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.