Le Défenseur des droits, qui vient de lancer une enquête sur les violences policières dont Théo a été victime à Aulnay-sous-Bois, est l'invité de Patrick Cohen.

Jacques Toubon en 2016
Jacques Toubon en 2016 © Maxppp / Thomas Padilla

Le Défenseur des droits Jacques Toubon est revenu ce lundi sur l'affaire Théo, ce jeune homme d'Aulnay-sous-Bois dont l'interpellation violente pose question, notamment sur le viol présumé dont il a été victime.

Alors qu'une enquête vient d'être ouverte par le Défenseur des droits, il estime que nous n'avons pas affaire ici à un fait divers ou une affaire judiciaire mais à un "fait de société".

S'appuyant sur les données chiffrées d'une étude sociologique déclarative sur 5.000 personnes, Jacques Toubon estime que 40% des plus jeunes rapportent avoir été soumis à un contrôle dans les cinq dernières années, quand cette donnée passe à un quart de la population, sans distinction de l'âge ou de la zone géographique.

Absence de volonté politique ?

Jacques Toubon a notamment regretté la manière dont on procède aux contrôles d'identité, qui instaure un climat de défiance entre les policiers et la population. Il a déploré l'abandon du récépissé de contrôle par le gouvernement actuel, un dispositif auquel il n'est pas forcément favorable en l'état et s'interroge sur la volonté politique de "normaliser" les rapports entre les policiers et les habitants.

► LIRE AUSSI | Bobigny : Incidents en marge de la manifestation "Justice pour Théo"

► REVOIR | L'interview de Jacques Toubon en intégralité

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.