Thierry Solère, député "Les constructifs" des Hauts-de-Seine, est l'invité de Nicolas Demorand.

Thierry Solère
Thierry Solère © AFP / JACQUES DEMARTHON

Les députés "Constructifs", réunis en séminaire mercredi et jeudi à Trouville réfléchissent à l'avenir de leur groupe. Il est composé d'une vingtaine d'UDI et d'une douzaine de LR. Les "Constructifs" veulent fédérer la droite et le centre dans une formation politique œuvrant à "la réussite du quinquennat.

Thierry Solère analyse la recomposition de la droite et précise la position des "Constructifs".

Est-il rayé des cadres de LR ?

Thierry Solère : "La purge les électeurs l'ont insufflé à l'occasion de la présidentielle. "

Est-il rayé des cadres ?

Thierry Solère : "Cela n'a aucune importance. LR est mort car laurent Wauquiez n'a pas appelé à voter Emmanuel Macron."

Au sujet de Laurent Wauquiez : "'il y a toujours eu une droite diverse. Mais les lignes rouges ont été franchies par rapport à l'extrême-droite."

Opportunisme et opposition

Thierry Solère : "J'ai été porte parole de François Fillon et je suis parti tout de suite quand il ne s'est pas retiré au moment de la mise en examen.

Pourquoi n'est il pas son porte-parole d'Emmanuel Macron ?

Thierry Solère : "Les téléphones pour les détenus, c'est une erreur. Ce que j'attends de ce gouvernement ce sont des mesures puissantes contre la grande pauvreté. et pour les personnes âgées."

A-t-il reçu une compensation, en devenant questeur de l'Assemblée Nationale, en échange de son soutien au gouvernement Macron.

Thierry Solère :Non, les députés ont voté majoritairement moi.

Thierry Solère est -il à l a tête d'une société de conseil aux entreprises , comme l'indique le Canard Enchaîné ?

Thierry Solère : "_J'ai voté la loi sur la modernisation, cette société est close depuis 2003. J'ai porté plainte contre le Canard Enchainé". (Thierry Solére a fait un lapsus en disant : "j'ai volé la loi de modernisation")_

Les réformes Macron

Thierry Solère :"Les réformes sont celles que la droite n'a pas eu le courage de mettre en oeuvre.Les syndicats sont devenus constructifs aussi. Je vois bien qu'il y a des conservateurs qui veulent que rien ne change. Ce qui protège un salarié c'est une PME dynamique, et la formation. Ce sont deux garanties formidable".

Thierry Solère : "Opposer chômage et précarité est étonnant, le chômage est la première cause de précarité et qui fabrique de la pauvreté. Dans les PME quand il y a 1000 heures d'empoyabilité il faut que le patron ose embaucher. "

Irma et la polémique sur l'action du gouvernement

Thierry Solère : "J'ai mal vécu ceux qui par cynisme et par populisme, sont venus sur le dos de la douleur de nos compatriotes créer des polémiques. Quand je vois Eric Ciotti, je dis que c'est indigne".

La PMA pour toutes ? Thierry Solère y est favorable, mais pas la Gestation pour autrui.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.