Le cinéaste britannique présente son dernier film "Moi, Daniel Blake", qui a reçu la Palme d'or à Cannes en mai dernier.

Ken Loach posant avec sa Palme d'Or à Cannes le 22 mai 2016
Ken Loach posant avec sa Palme d'Or à Cannes le 22 mai 2016 © Getty / Stéphane Cardinale

Le réalisateur vient présenter "I, Daniel Blake", son dernier film auréolé de la Palme d'Or 2016 à Cannes, dans lequel Ken Loach raconte le combat d'un chômeur contre l'administration lancée dans une absurde "chasse aux assistés". Le cinéaste anglais de 80 ans maintient ainsi, à travers ce nouveau long-métrage, un engagement démarré il y après d'un demi-siècle, et s'attache à dépeindre, selon lui, la réalité sociale d'aujourd'hui en Angleterre.

"C'est une humiliation qui est calculée et organisée, pour montrer à tous que si vous travaillez pas ou que vous êtes malades, c'est votre faute. Votre pauvreté c'est votre faute, si vous n'avez pas d'emplois, vous êtes inadéquat. C'est une politique qui est consciente, et une politique de cruauté".

Cette tradition évoquée par Ken Loach remonte au Moyen-âge, à l'époque victorienne. "Elle est aujourd'hui visible dans les sanctions, explique le réalisateur, qui rappelle des exemples de chômeurs ayant perdus leurs droits dans des situations absurdes : l'un avait raté son rendez-vous à Pôle Emploi en assistant à l'accouchement de sa femme, un autre - qui avait pourtant prévenu son conseiller - en se rendant à l'enterrement de son père.

Quand il s'agit d'évoquer ce système d'allocations et d'aide aux chômeurs mis en place en Angleterre, Ken Loach n'a pas de mots assez forts :

Sur le nouveau gouvernement nouvellement arrivé à la tête de l'Angleterre après le Brexit, Ken Loach, fervent soutien du leader travailliste Jeremy Corbyn, est sans équivoque, en particulier quand il s'agit d'évoquer Theresa May :

►►►REVOIR | Ken Loach répond aux questions de Patrick Cohen :

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.