L'ancien commissaire européen et ex-directeur général de l'OMC publie Où va le monde ? (Odile Jacob), dans lequel il plaide pour une redéfinition des missions de l'Europe.

Pascal Lamy, Sommet économique de Paris, le 4 décembre 2014
Pascal Lamy, Sommet économique de Paris, le 4 décembre 2014 © AFP / Eric Piermont

Pascal Lamy, ancien commissaire européen et ancien directeur général de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) a défendu ce mercredi la globalisation et le développement du libre échange. Face à Patrick Cohen, il a condamné le protectionnisme, une notion qui "tape sur les pauvres". Lui défend "un intérêt objectif à l'échange" dans un monde où "les économies sont interpénétrées".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La notion de globalisation, qu'il confronte dans son livre Où va le monde ?, repose pour Pascal Lamy sur une "affaire de réciprocité" : sur les investisseurs chinois, par exemple, Pascal Lamy rappelle qu'il y a eu "énormément d'entreprises européennes qui ont investi en Chine". Il est donc logique qu'à son tour, la Chine investisse en Europe. Mais si, "on ne peut pas acheter n'importe quoi" en Chine, alors en Europe non plus.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Des gagnants et des perdants"

Quid alors des entreprises qui souffrent, en France, d'une concurrence accrue ? Pour l'ancien directeur général de l'OMC, la globalisation fait "des gagnants et des perdants".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La question étant surtout comment les pouvoirs publics prennent en charge la transformation du travail et la formation des salariés.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

"Il n'y a pas de convergence des normes vers le bas"

Interrogé enfin sur le CETA, cet accord de libre-échange entre le Canada et l'Europe qui doit être signé ce jour, Pascal Lamy voit un avantage fort pour l'Europe, parce que "l'économie canadienne est probablement plus dynamique que l'économie européenne".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

L'ancien commissaire européen se veut toutefois rassurant, notamment sur les risques de dumping réglementaire qui pourraient survenir de ce types d'accord. Il affirme que l'Europe s'est engagée à ne jamais baisser son niveau d'exigence. Comprendre ses normes :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

► REVOIR | Pascal Lamy au micro de Patrick Cohen

Les invités
  • Pascal LamyAncien directeur général de l'OMC, président émérite de l'Institut Jacques Delors
L'équipe