Avant le dernier débat de la primaire à droite prévu ce jeudi, le candidat député LR de l'Eure - en 4e position dans les derniers sondages - est l'invité de Patrick Cohen.

Bruno Le Maire en septembre 2016
Bruno Le Maire en septembre 2016 © Getty / Francois Pauletto

La victoire de Donald Trump a-t-elle changé la donne de la primaire de la droite et du centre ? "Cette élection nous dit la colère et le désarroi de beaucoup de peuple", analyse Bruno Le Maire. "Mais je n'ai ni la mèche ni les discours de Monsieur Trump". Il y voit toutefois une incitation à poursuivre son combat pour un "renouvellement". "Je dis aux Français qui veulent un nouveau système : il est écrit noir sur blanc dans mon programme".

Pour lui, le risque de cette primaire c'est justement de jouer la "sécurité" en élisant une figure (plus) connue. "La sécurité, ce n'est pas de reprendre les mêmes en 2017. La sécurité, c'est l'audace." Il estime aussi que cette "audace" est le seul moyen de ne pas couler le parti à plus ou moins long terme, évoquant d'autres partis qui ont selon lui effectué ce renouvellement, comme EELV avec Yannick Jadot. "Le jour où nous aurons en face de nous un Macron ou un Valls, il faudra arriver avec quelqu'un de nouveau".

Pas question non plus de soutenir ou en tout d'attendre quelque chose de la procédure de destitution lancée par certains représentants de la droite. "C'est le peuple français qui destituera François Hollande", explique-t-il.

Sur la politique à mener, Bruno Le Maire estime aussi qu'il faut une droite capable de "défendre les plus faibles".

Pas d'intervention sur i-Télé

La grève dans la chaîne d'information gêne toujours à droite, où seul Nicolas Sarkozy a clairement soutenu "son ami" Vincent Bolloré. "Qu'est-ce qu'on dirait si les hommes politiques intervenaient dans les salles de rédaction ?", explique Bruno Le Maire, estimant que ce n'est pas son rôle. Seul point de vue : "Toute grève qui dure trop longtemps n'est jamais bon signe pour l'entreprise dans laquelle elle se passe."

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.