Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20. Il répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Nicolas Demorand reçoit Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT au lendemain de la remise du rapport de Jean-Cyril Spinetta sur l'avenir du transport ferroviaire, dont les propositions, comme la suppression du statut de cheminot et l'accélération de l'ouverture du rail à la concurrence, ont fait bondir les syndicats. 

Après le rapport Spinetta, ce genre de concertation [sur la SNCF], c'est du pipeau

Sur la suppression de petites lignes SNCF préconisées par le rapport Spinetta, Phipple Martinez est très clair : 

Est-ce que vous pensez que des sociétés privées vont s'occuper de la ligne Brives-Périgueux? La logique de la privatisation (...) c'est l'abandon des populations

Côté écologique, Philippe Martinez estime qu'on "peut s'interroger sur le fait de remettre sur les routes des voyageurs et des marchandises". Le secrétaire général de la CGT annonce une journée de mobilisation le 22 mars : "pour que les cheminots défendent leur outil de travail". 

Sur le statut des cheminots : "Ce sont des droits collectifs autour d'une entreprise , pourquoi se retourner à chaque fois vers les salariés pour dire 'C'est vous le problème'?" 

Le rapport Spinetta est la continuité de la casse des services publics : c'est l'affaire de tous les citoyens

Sur le plan de réforme annoncé chez Carrefour 

"C'est une recette connue depuis depuis des années : on dit on va supprimer des emploies et tout de suite la Bourse rebondit", estime Philippe Martinez.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.