Nicole Belloubet, Garde des Sceaux, ministre de la Justice, est l'invitée de Nicolas Demorand.

Au lendemain de sa visite à la prison de Vendin-le-Vieil, Nicole Belloubet répond aux questions de Nicolas Demorand sur le mouvement de mobilisation des gardiens de prison confrontés aux agression. 

Le métier des gardiens de prison est difficile. Il suffit d’un acte de violence extrême pour déclencher la colère.  Je mesure la difficulté du travail qu’ils font.

Y-a-t-il un plan prison ? "Cela fait partie des chantiers de la justice. Cela signifie construire plus de places pour avoir des cellules individuelles. Il faut travailler sur ce qu’est la peine, pour avoir des réponses pénales pertinentes. Il faut améliorer la situation des gens qui travaillent dans les prisons" explique La Garde des Sceaux.

Elle précise que les 10 mesures pour Vendin ne peuvent pas toutes être généralisées. Certaines oui, comme les mesures de protection des gardiens en contact avec les détenus les plus dangereux. 

Quelles modalités pour les détenus radicalisés ? 

Nicole Belloubet : "Nous avons une politique très pensée sur ce sujet.  4 mois d'évaluation pour un condamné pour terrorisme. Après quoi, il est placé soit à l’isolement, soit dans des quartiers pour détenus violents et radicalisés ; certains vont en détention ordinaire et suivi de manière particulière"

La ministre de la justice estime que l'on peut dé-radicaliser selon le niveau d’engagement des personnes concernées ; "j’ai vu des expériences , avec accompagnement très soutenu, avec des gens ramener à la normalité"

La loi "Asile et immigration"

Selon Nicole Belloubet, Emmanuel Macron cherche une politique équilibrée. Une politique d’accueil maîtrisée. 

Les équipes mobiles qui interviennent dans les centres d’hébergement ? Ce qui a été voulu c’est d'éviter aux gens qui de faire des queues invraisemblables et d’avoir des rendez-vous dans des délais très longs. 

Il faut mieux expliquer et travailler avec les associations, car c’est aussi une exigence de dignité. La circulaire de Collomb permet d’aller au devant des gens. C'est un accompagnement et non pas un tri. 

Indépendance du parquet

Pour Nicole Belloubet, le président de la République prévoit de faire un geste fort en inscrivant dans la loi constitutionnelle la nommination des membres du parquet sur avis conforme du Conseil supérieur de la magistrature. Cela existe dans les faits. 

Le pouvoir sera au Conseil supérieur de la magistrature

Par ailleurs, il n’y a aucune instruction individuelle au parquet, c’est interdit par la loi. Donc "Sur l’affaire Ferrand je ne peux ni ne souhaite intervenir" .  

La plainte des familles djihadistes

Concernant les familles de femmes djihadistes qui portent plainte contre l’Etat français pour être juger en France ; 

Ma position : il ne peut exister aucun procès qui ne respecte les règles d'équité au regard de la Cour européenne droits de l’homme. Par ailleurs nous sommes en capacité de juger en France toute personne qui rentrerait des terrains de combat. 

Des box dans les salles d'audience

Les avocats de toute la France ont plaidé  contre les box vitrés installés dans les tribunaux, un dossier que la justice tranchera le 12 février. Ces parois de verres ou de fer sont destinés à se généraliser ldans l'ensemble des tribunaux correctionnels, aux assises, au tribunal de police et au tribunal des enfants, pour y accueillir les détenus pendant les procès. 

Je souhaite la suspension de l’installation des box dans les salles d'audience. Il faut respecter la dignité des prévenus. J’admets difficilement les box avec des barreaux. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.