Nicolas Sarkozy, ancien chef de l'Etat, en tête des intentions de vote - derrière Alain Juppé - à la primaire de la droite et du centre, est l'invité de Patrick Cohen.

Meeting de Nicolas Sarkozy au Zénith de Paris
Meeting de Nicolas Sarkozy au Zénith de Paris © Getty / Bernard Menigault

Le candidat à la primaire de la droite est reparti dans une nouvelle course à la présidentielle. Est qu'un deuxième quinquennat Sarkoziste serait forcément différent du premier ?

Des exemples? "Il y en a beaucoup, je ferais attention à la façon d'exprimer un grand nombre de choses, j'rais plus vite dans la mise en place d'une politique parce que le temps est compté. Il faut avoir exercé le pouvoir pour comprendre ça". Et si Patrick Buisson ne l'avait pas trahi avec ses enregistrements, est ce que Nicolas Sarkozy l'aurait quand même gardé à ses côtés? "Non, parce que j'aime pas les gens qui se donnent un rôle qu'ils n'ont pas eu" :

Quand à l'épisode de la primaire de la droite, Nicolas Sarkozy fait un parallèle avec la même initiative à gauche :

Au fond, la campagne, c'est le premier acte du quinquennat

Sur la fonction publique

Sur les attaques judiciaires et ses concurrents

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.