Le secrétaire d'État chargé du numérique est l'invité de Patrick Cohen au lendemain de sa victoire dans 16e circonscription de Paris.

Mounir Mahjoubi
Mounir Mahjoubi © AFP / BERTRAND GUAY / POOL

Elu dans l'ancienne circonscription de Jean-Christophe Cambadélis, Premier secrétaire du Parti socialiste jusqu'à hier, le secrétaire d'État au numérique Mounir Mahjoubi a réagi ce lundi matin à la victoire de la République en Marche aux élections législatives.

Mounir Mahjoubi, qui devrait rester au gouvernement après la démission de celui-ci, remise aujourd'hui par Edouard Philippe, comme il est d'usage après l'élection législative, a salué ses collègues ministres qui ont tous été élus ou réélus.

Le secrétaire d'État a regrette la forte abstention, au taux historique de 57,36%. Il s'est également félicité de la diversité à l'Assemblée, du fait d'une forte "remobilisation" des partis opposés au second tour à un candidat de la République en Marche.

Interrogé sur la suite, à la fois pour les partis traditionnels et notamment le PS, qui doit se reconstruire après cette défaite et la démission de son Premier secrétaire, Mounir Mahjoubi, qui a quitté le PS il y a un an, espère que les partis historiques sauront continuer à parler aux Français et se transformer.

La transformation, c'est aussi l'ambition d'En Marche !, qui, bien que nouveau, va devoir évoluer pour devenir un parti politique avec une vision de plus long terme.

Mais la transformation de la vie politique passera aussi par une certaine évolution des institutions et notamment par l'introduction d'une dose de proportionnelle pour remobiliser les Français.

REVOIR

Aller plus loin

► DÉCRYPTAGE | Face à la République en marche, Les républicains premier parti d’opposition ?

► RÉSULTATS | Carton plein pour les ministres du gouvernement

► A LIRE | Une abstention historique

► RÉSULTATS | Les résultats du second tour dans votre commune

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.