Aurélien Taché, député LREM du Val d'Oise et auteur du rapport sur l'intégration des immigrés, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20. Il répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Aurélien Taché a remis sont rapport, hier, au Premier ministre. Quelles sont les propositions qui doivent enrichir le projet de loi immigration-asile proposé par le gouvernement? 

Le député donne les grands axes de ce rapport, avec des "idées qui pourraient changer la donne quand vous arrivez dans notre pays" : selon lui, "on perd trop de temps dans la procédure d'intégration", ce qui provoque "une oisiveté forcée, mal vécue." 

Il faut repenser les outils donnés aux gens qui arrivent

"Un étranger sur trois seulement trouve un emploi dans les cinq premières années de son arrivée en France" explique Aurélien Taché, persuadé que : 

S'intégrer c'est travailler, c'est là-dessus qu'il faut mettre l'accent

"L'altérité, la diversité peut être une chance, aujourd'hui elle n'est pas valorisée, si ce n'est pas la société entière qui y réfléchit, ça ne marchera pas" estime-t-il, en encourageant le bénévolat, et en précisant aussi que ces mots s'adressent tout autant aux bénévoles sur le terrain, y compris "dans la vallée de la Roya", où des citoyens sont poursuivis par la justice : 

Ceux qui font des cordées solidaires, je leur dit de continuer

Une procédure d'asile plus courte

"De nombreuses personnes sont aujourd'hui dans une impasse", reconnait Aurélien Taché à l'égard des sans-papiers, pour qui la solution réside dans une simplification des procédures : "On ne peut faire l'économie d'un système qui fonctionne mieux avec une procédure d'asile plus courte".

Faut-il opter pour une régularisation en grand nombre ? "On ne répond pas à l'autre question qui est 'qu'est ce qu'on fait une fois que vous êtes bienvenu en France'? La priorité est d'abord là".

On pense l'accueil, mais on pense pas la suite

À propos de la circulaire Collomb

"Il ne faut pas l'abroger, mais la réexpliquer (...) Si les associations ne veulent pas le faire, personne n'enverra la police, l'hébergement des plus fragiles doit être sanctuarisé", rassure le député, "L'intégration c'est l'affaire de tous, il faut pouvoir mobiliser".

Dans son rapport, parmi les propositions faites pour améliorer l'intégration des étrangers, Aurélien Taché fait plusieurs propositions, pour encourager la participation citoyenne, comme par exemple "un crédit d'impôt pour ceux qui accueillent chez eux des immigrés" : 

Sur les témoignages d'abus sexuels au sein de l'Unef

Après les révélations de cas d'abus sexuels relatés dans les colonnes du journal Libération, Aurélien Taché, qui fut un temps à la tête de la fédération locale du Limousin explique : "je vous mentirais si je vous disais que je n'avais pas constaté un certain machisme, mais pas de faits précis de l'ordre de ce système évoqué."

Légende du visuel principal:
Aurélien Tâché en 2017 © Maxppp / Thomas Padilla
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.