Une matinale spéciale au coeur de la détention : le 7/9 s'installe à Fresnes, dans une des plus grandes prisons de France.

Le Centre pénitentiaire de Fresnes (16 juin 2011)
Le Centre pénitentiaire de Fresnes (16 juin 2011) © AFP / FRED DUFOUR

Alors que Jean-Jacques Urvoas, garde des Sceaux, rend son rapport sur la surpopulation carcérale, Patrick Cohen reçoit Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté et Karim Mokhtari, ancien détenu aujourd'hui porte-parole de l'association Carcéropolis. C'est ce dernier qui donne le premier témoignage, qui date de son incarcération passée à Amiens :

Huit jours de mitard, le temps de trouver une place décente en cellule. Adeline Hazan, contrôleure générale des lieux de privation de liberté, concède :

Pour la contrôleure générale des lieux de privation de liberté, la solution n'est pas de construire des places de prison supplémentaires : "Plus on construit de places de prisons, plus elles sont remplies"

La solution, dit-elle, réside aussi dans les "solutions pénales alternatives" :

Ce qui a changé depuis des années? Karim Mokhtari, ancien détenu aujourd'hui porte-parole de l'association Carcéropolis, parle sans détour du nouveau visage de la violence :

Sans compter le constat des personnels au plus proche des détenus :

Si le rapport Urvoas, dont Manuel Valls a déjà révélé qu'il annoncerait "10.000 places dans les dix ans qui viennent (...) pour permettre la création de cellules individuelles, des unités dédiées", la situation du monde carcéral désole toujours Renaud Seveyras, directeur interrégional adjoint des services pénitentiaires de Paris, et ancien directeur de la prison de Fresnes :

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.