Nicolas Demorand reçoit Robin Campillo et Elisabeth Lebovici à l'occasion de la sortie du film "120 battements par minute" (23 août).

Photo du film 120 battements par minute, par Robin Campillo
Photo du film 120 battements par minute, par Robin Campillo © Nahuel Perez Biscayart ©Allocine

A deux jours de la sortie en salle du film 120 battements par minute, qui retrace la lutte d'Act Up pour les malades du sida, le réalisateur et militant d'Act Up Robin Campillo, et l'historienne Elisabeth Lebovici s'exprimaient ce lundi sur l'histoire du mouvement.

La première motivation pour ce film, Robin Campillo la tire des médias et des premières images de malades que l'on retrouvait dans les journaux. Des images qui, explique-t-il, ne correspondait pas à ce que lui a pu voir en tant que membre d'Act Up.

Act Up, c'est le symbole d'un tournant pour les malades. Après une décennie de sidération face à l'épidémie, les personnes séropositives se sont organisées, ont monté un mouvement guidé par la volonté de sortir de l'invisibilité.

Elisabeth Lebocivi, qui a signé un livre sur Act Up, raconte qu'elle a écrit l'histoire d'Act Up parce que les proches à qui elle souhaitait en parler était décédés de la maladie.

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.