Xavier Bertrand, président de la région Hauts-de-France, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20. Il répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Xavier Bertrand en février 2018
Xavier Bertrand en février 2018 © Maxppp / PIERRE ROUANET

Xavier Bertrand revient au micro de Nicolas Demorand sur la réforme à venir de la SNCF, en demandant notamment une introduction rapide de la concurrence sur les lignes régionales afin de pouvoir continuer à desservir les petites villes. Il répond également aux questions sur l'avenir de la droite, son positionnement par rapport au gouvernement et l'affaire Wauquiez qui secoue le parti Les Républicains qu'il a quitté en décembre. 

La France et la Syrie : il faut intervenir

Xavier Bertrand donne son sentiment sur la situation en Syrie, et estime qu'elle doit intervenir. Il dénonce les errements diplomatiques du passé, et à la complaisance vis-à-vis du boucher de Damas. 

La loi Asile et Immigration 

Il y a trois façon de régler le problème des réfugiés en France selon Xavier Bertrand. 

A Calais en appliquant la loi, avec les britanniques, et loin de calais aux frontières de l’Europe. Je reste un promotteur du plan Borloo pour l’Afrique, et le co développement. Forteresse et pont levis n’ont aucun sens.

Si j’étais parlementaire je voterai ce texte, on a besoin de fermeté et de dignité… 

A calais on est directement concerné.  La loi d’aujorud’hui si elle était appliquée ce serait bien.

Impossible de discuter avec la SNCF

Xavier Bertrand estime qu'il lui est impossible d'obtenir des informations précises de la part des responsables de la SNCF, notamment concernant les coûts. 

La région fait les fins de mois de la SNCF

Xavier Bertrand met l'accent sur les  200 000 voyageurs et les conditions de leurs trajets en train. Il signale que les habitants de l'Oise, ne disent jamais qu'ils habitent dans l'Oise car ils savent qu'avec tous les retards ils ne seront pas pris pour un emploi.  Il estime qu'à la SNCF seuls comptent les financiers. 

Laurent Wauquiez : "j'ai déjà tout dit"

Xavier Bertrand estime qu'on n'a pas besoin d'autant de violence dans la vie politique. Moi aussi j'ai péché je n'ai plus envie de cela; les gens en ont marre de la façon dont on fait de la politique, avec les régionales j'ai pris une bonne claque ça m'a réveillé j'ai pas envie de me rendormir. J'essaie de faire en sorte qu'il n'y ait pas de différence entre ce que je dis en public et en privé ; ça évite de se prendre les pieds dans le tapis"

Laurent Wauquiez est-il derrière les plaintes contre Gérald Darmanain ? Xavier Bertrand l'avait laissé entendre lors d'une déclaration, mais il ne souhaite pas à nouveau s'exprimer sur le sujet. 

La carte judiciaire et le "déménagement" du territoire

Xavier Bertrand redoute pour sa région l'application de la future carte judiciaire. Il ne peut y avoir de tribunaux de seconde zone  hors si ce n'est pas affiché comme tel, Xavier Bertrand pense que ce sera la réalité in fine. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.