Patrick Buisson, ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, auteur de "La grande histoire des guerres de Vendée" (Perrin) est l'invité de Nicolas Demorand.

L'ancien conseiller de Nicolas Sarkozy, qui publie "La grande histoire des guerres de Vendée" (Perrin) explique sa démarche : "je crois que l'Histoire enseigne la vie (...) La France a inventé les tribunaux révolutionnaires".

Si on prend la juridiction du Tribunal International sur le Rwanda ou la Somalie, les Vendéens ont été massacrés exactement comme ça

Patrick Buisson poursuit : "Le mot Républicain permet d'évacuer l'idée de nation, un mot-valise dans lequel on met des principes universel. Aujourd'hui la dimension de républicanisme est évacuée, qui renvoie à des principes abstraits". L'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy ose même un rapprochement dans son ouvrage ("C'est Oradour sur Vendée") et s'explique "le bolchevisme et le nazisme font référence à la Révolution Française".

Patrick Buisson estime que le rapport est "évident" entre la Terreur et le terrorisme dont la France est victime : 

Patrick Buisson estime aussi, dans le jeu politique duquel la droite essaie en ce moment de tirer son épingle, qu'elle "n'a pas d'autre choix que de plumer la volaille frontiste" : 

La droite ne peut pas reconquérir le pouvoir avec la reconquête du centre (...) 

La seule solution, c'est la convergence de la droite électorale et de l'électorat populaire. Wauquiez ne se trompe pas 

Patrick Buisson reconnait tout de même que "cela fait plus d'un an que nous ne nous parlons plus avec Laurent Wauquiez. Il a besoin de la bénédiction de Nicolas Sarkozy (...), je dois être le fils maudit".

"Le Front National n'est pas un parti conservateur" estime l'ex-conseiller du président de droite. Le capitalisme entrepreneurial est le laïcisme d'un schéma chrétien, l'ethique protestante du capitalisme".  

Je ne suis pas anti-républicain, c'est de la démonologie!

"Le rejet des partis est une donnée essentielle : l'engagement militant est terminé, dans une société individualiste, avec une dilution du lien social comme il y a 50 ans". Et quand des auditeurs lui reproche ses analogies historiques, Patrick Buisson rétorque "je parle a partir du fond de tous les historiens, toutes sensibilités confondues".

Légende du visuel principal:
Patrick Buisson © capture d'écran
Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.