Philippe Aghion, économiste et proche d'Emmanuel Macron, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20. Il répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Philippe Aghion nous explique les réformes menées par le gouvernement. Comment transformer le modèle économique français ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Je crois en la flexisécurité

Le président a expliqué les réformes avant d’être élu et selon l’économiste, il est normal qu’elles soient mises en œuvre. « Mais il faut tenir compte des voix qui s’élèvent ».

Il voit la réforme du travail comme un tout. « Je crois dans la flexi-sécurité » explique-t-il.

Je ne suis pas chômeur, je suis formé et on me paie pour retourner à l'école

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

On veut aller vers une économie d’innovation, sans arrêt de nouvelles activités remplacent d’anciennes. Il faut pour cela, selon lui, une flexibilité qui doit aller de pair avec une sécurité et avec la grande réforme de l’assurance chômage. Il faut que les entreprises qui abusent du licenciement contribuent plus à l’assurance chômage.

Pour lui, lutter contre le chômage passe par une mobilisation sur la formation. « On travaille ou on est en formation », on alterne entre travail et formation et je vous subventionne pour être formé.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

En revanche, les emplois aidés doivent être supprimés s'ils ne sont pas qualifiants.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Réforme de l’Etat

Une réforme de l’Etat est nécessaire car « l’Etat peut dépenser mieux et dans des domaines plus porteurs de croissance et d’emplois durables » estime l’économiste. « Il y a le millefeuille territorial et le millefeuille social. Il faut aller vers des guichets uniques comme on veut faire pour les retraites ». C’est, ajoute Philippe Aghion « comme si vous passiez d’un vieux camion à une voiture de sport ». Il souhaite que l’Etat ait un fonctionnement plus simple.

Les questions des auditeurs :

  • Légende du visuel principal: Philippe Aghion © AFP / DRFP/Leemage
Les invités
  • Philippe AghionEconomiste, professeur à l'université d'Harvard et à l'Ecole d'économie de Paris
L'équipe