Le secrétaire général de Force ouvrière s'inquiète déjà du programme économique "ultralibéral" de François Fillon, qui a remporté le premier tour de la primaire à droite.

Jean-Claude Mailly pendant une manifestation contre la loi Travail en septembre 2016
Jean-Claude Mailly pendant une manifestation contre la loi Travail en septembre 2016 © AFP / THOMAS SAMSON

Entre Juppé et Fillon la différence c'est le dosage

Jean-Claude Mailly : Juppé comme Fillon ont tous les deux une logique économique libéral avec un dosage différent. Sur le plan économique et social, avec des réductions importantes des dépenses publiques, moins de fonctionnaires, là aussi seuls les chiffres varient.

Fillon a un projet libéral et autoritaire

Jean-Claude Mailly : François Fillon a un projet libéral et autoritaire, applicable sans discussion ni dialogue social. Je tire la sonnette d'alarme, si c'est ça, on va devoir acheter les baskets. Je ne vois pas comment de tels projets peuvent passer en trois mois. Entre les questions d'emploi, de retraite, de contrat de travail unique. On ne pourra pas laisser passer cela.

Jean-Claude Mailly : Plafonnement Assedic, RSA avec contreparties, dégressivité des allocations chômage, fusion des minimas sociaux, il y a des risques importants d'accroissements des inégalités.

Jean-Claude Mailly : La représentativité des syndicats est au moins aussi importante que les partis politiques. Est-ce que les gens qui votent apprennent les programmes par cœur ? Je n'en suis pas sûr. Donc c'est à nous de dire tout de suite ce qui ne va pas. Quand un gouvernement intervient sur une question sociale, il doit mettre cela sur la table pour en discuter. Il faut des consultations pour que les réformes fonctionnent.

Jean-Claude Mailly : Force Ouvrière ne donnera aucune consigne de vote.

L'intégralité de l'entretien avec Patrick Cohen

Interactiv'

Jean-Claude Mailly publiera prochainement, aux éditions Les Liens qui Libèrent, "Les apprentis sorciers, l'invraisemblable histoire de la loi Travail."

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.