Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'alimentation, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20.

A la veille de son déplacement au Puy de Dôme, où il accompagnera Emmanuel Macron pour ses vœux au monde rural, Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'alimentation répond aux questions de Nicolas Demorand sur les prix alimentaires et les suites de l'affaire Lactalis.  

La grande distribution, les restructurations et les bonnes pratiques

Carrefour a porté les filières qualité sur la viande par exemple, ça a bien fonctionné. Pour le ministre de l'Agriculture, "Changer de modèle économique c’est bien mais il faut aussi veiller à la situation de ceux qui ont travaillé pour le groupe".

Plusieurs enseignes entament la réforme du e-commerce. La grande distribution connait une crise de ses modèles économiques. Certains ont tout changé, de l’image des produits aux sources d’approvisionnement. 

C’est vers ce modèle, plus local, que nous devons travailler. 

Nombre de salariés de la grande distribution doivent se former aux métiers de la digitalisation.  La grande distribution doit opérer un virage. "Il faut écouter les consommateurs, l’élévation de la qualité est attendue par les consommateurs ; la guerre des prix a entraîné la nourriture lowcost, la tendance doit s’inverser". 

La bonne conduite sur les ventes à perte est désormais garantie par une charte signée en novembre 2017.

Ça ne suffit pas. Il faudra passer par la loi pour le respect de ces bonnes pratiques, les agriculteurs attendent beaucoup de ces dispositions

L'usine Lactalis reste fermée pour l'instant

Il y avait 37 enfants malades à cause de la contamination du lait Lactalis par des salmonelles, et il n'y a pas eu de nouveaux cas depuis le 12 décembre. Le ministre de l'Agriculture précise que l’usine ne rouvrira pas tant qu’on ne connaîtra pas les causes de la contamination. Il y a une enquête et un travail pour le savoir. Ensuite il faudra mettre en place des "actions correctives". C’est à l’entreprise de prouver qu’elle fait tout pour livrer des produits sains. Les producteurs sont toujours collectés et leur lait va dans d’autres usines du groupe. 

Les nanoparticules dans l'alimentation sont-elles dangereuses ?

L'UFC-Que Choisir a déposé plainte à Paris contre neuf fabricants: Groupe Casino (soupe Poule au pot déshydratée), JDE (préparation instantanée Cappuccino Maxwell House), Mars Chocolat France, Mc Cormick (épices Ducros Mélange malin italien), Colgate-Palmolive, Lavera (crème solaire Lavera 100% minérale SPF30), Avène, Coty (gloss effet 3D-33 brun poetic de Bourgeois) et GlaxoSmithKline.

En cause : les nanoparticules utilisés dans certains de leurs produits. Confiseries, épices ou dentifrice contiennent parfois des nanoparticules aux effets méconnus sur la santé, sans que les consommateurs en soient informés. 

Trop de sucre dans nos assiettes

Il y a 40 cuillères à café de sucre par jour, en moyenne, dans l'assiette de chaque Français, sous forme visible ou invisible. L’étiquetage Nutriscore n'est pas obligatoire. 

Il faut diminuer dans les recettes les taux de sucre. 

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.