Le Premier secrétaire du Parti socialiste est l'invité de Patrick Cohen.

Jean-Christophe Cambadelis
Jean-Christophe Cambadelis © Radio France / Anne Audigier

François Hollande peut-il participer à (et a fortiori remporter) la présidentielle en 2017 ? La question revient régulièrement, mais Jean-Christophe Cambadélis estime qu'il est trop tôt pour y répondre.

Pour lui, la question n'est pas l'homme, mais le programme à venir, sur lequel les Français devront se présenter. Et François Hollande pourrait le porter. Interrogé sur le manque de soutien visible envers le président, le Premier secrétaire répond que "beaucoup de gens le soutiennent, au PS, au gouvernement"...

Et s'il n'y va pas ? Pour l'instant, Jean-Christophe Cambadélis n'évoque qu'un seul candidat "alternatif" : Manuel Valls.

Le Parti socialiste, un parti divisé ?

Difficile de le nier, le PS est particulièrement divisé depuis quatre ans, et arrive en ordre de bataille dispersé. S'il assure qu'après la primaire, tout le monde se rassemblera derrière le candidat, le Premier secrétaire veut aussi relativiser ces divisions. "C'est dans les gènes des socialistes", affirme-t-il.

Au-delà de la présidentielle, il y a aussi les législatives qui suivront de peu. "On peut avoir une Assemblée nationale toute particulière, qu'on aura jamais vue", estime Jean-Christophe Cambadélis, qui imagine "un groupe FN, avec la proportionnelle", "un groupe de gauche sans les communistes ni les Verts", etc.

"Un président ne devrait pas dire ça"

Interrogé sur le livre de Gérard Davet et Fabrice Lhomme, il estime qu'on a donné beaucoup trop d'importances à des petites phrases, et pas à l'exercice de bilan voulu par le président de la République.

Les invités

L'équipe

Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.