Le psychiatre, devenu un des plus célèbres spécialistes du bien-être et de la méditation en France, est l'invité de Pierre Weill.

Christophe André au micro de Pierre Weill
Christophe André au micro de Pierre Weill © Capturé d'écran

"Symptôme d'un besoin de notre société", la méditation connaît un essor. Popularisée par son utilisation dans la santé et l'éducation, elle perd son côté mystique pour gagner en praticité. Pour en parler, le psychiatre Christophe André etait ce jeudi au micro de Pierre Weill.

Il a vanté les mérites de la méditation auprès de différents types de situations, à commencer par la dépression. Le médecin explique qu'apprendre à méditer aux patients qui rechutent, après un ou plusieurs épisodes dépressifs, donne "d'aussi bons résultats" que de les maintenir sous antidépresseurs.

Mais la méditation peut aussi avoir des effets sur des affections plus récentes, comme l'épuisement professionnel, habituellement désigné sous l'anglicisme "burn out".

La méditation, remède à l'addiction aux écrans ?

Christophe André analyse ce besoin de méditation croissant par des changements dans nos modes de vie, changements qui sont liés de près à notre utilisation intensive des écrans. Télévision, ordinateurs, smartphones, à mesure que leur utilisation se popularise, la demande d'instants sans écrans aussi.

La méditation ne gomme rien

Pour être efficace, la méditation doit être réalisée en respectant plusieurs préceptes. Christophe André rappelle qu'elle n'a pas pour objectif de supprimer la souffrance, de gommer les émotions, mais d'aider à les gérer, les comprendre, les tempérer.

De plus, tout comme une activité sportive, la méditation requiert de l'entraînement pour être efficace.

► REVOIR | Christophe André au micro de Pierre Weill

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.