Bernard Accoyer, secrétaire général des Républicains, est l'invité de Pierre Weill

Bernard Accoyer
Bernard Accoyer © AFP / GEOFFROY VAN DER HASSELT

Bernard Accoyer ne se dit pas surpris par la baisse de popularité d’Emmanuel Macron dans les derniers sondages. "Après les belles image, le concret démontre que le Président n’a pas de réformes de structure", souligne le secrétaire général du parti Les Républicains. Cette absence de réformes structurelles mène, selon lui, à une politique de rabot : "c’est ce que l’on constate avec un excès d'autoritarisme vis-à-vis des armées et la baisse de l’APL."

L'improvisation du gouvernement est préoccupante

Le problème de la France, c’est sa dépense publique, reconnait l’ancien président de l’Assemblée nationale, en désignant l’administration qui, selon lui, coûte cher. Il accuse Emmanuel Macron de prendre "des mesures qu’il n’a pas annoncées". "Maintenant qu’il est confronté à la réalité, il pratique la politique de rabot que tous les gouvernements ont déjà mené.", regrette-t-il.

Interrogé sur les débats autour de la réforme du Code du Travail, Bernard Accoyer dénonce une "improvisation préoccupante qui montre que les études d’impact manquent cruellement." Il reconnait toutefois que le parti Les Républicains – d’accord sur le principe - votera la grande partie de ces mesures.

Le parti Les Républicains est en pleine refondation. Les ateliers ont commencé, précise l’invité de Pierre Weill en mettant beaucoup d’espoir sur les journées du 10 et 17 décembre prochain, lorsqu’un nouveau chef de file sera choisi. "Ce débat va permettre d’avancer sur les lignes et sur la nécessité de savoir rassembler la droite et le centre. C’est ça la priorité", dit-il.

Le micro-parti de François Fillon a recueilli des dons qui auraient été fort utiles aux Républicains

Enfin, Bernard Accoyer rencontrera Bruno Retailleau ce mercredi pour évoquer les dons recueillis par son parti politique Force Républicaine. "Nous allons trouver une solution pour que les dons soient récupérés de son façon équitable par notre parti", précise le chef de file des Républicains. Depuis les élections, Bernard Accoyer n’a "pas de contact avec François Fillon, sous quelque forme que ce soit."

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.