Après la visite du président Trump, L'OTAN a annoncé qu'il allait intégrer la coalition anti-Etat Islamique, Le géopolitologue et cofondateur de l'IFRI est l'invité de Pierre Weill

Dominique Moisï à l'Université d'été du MEDEF en 2014 - Jouy en Josas
Dominique Moisï à l'Université d'été du MEDEF en 2014 - Jouy en Josas © Maxppp / Vincent Isore

A quel jeu joue donc Donald Trump ? Le géopolitologue Dominique Moïsi s'est penché ce vendredi sur la psychologie du président américain. Donald Trump, qui critique l'Otan, qui prend des positions particulièrement remarquées sur le climat, qui est aussi critiqué pour livrer certaines informations jugées sensibles à la Russie ou la Corée est vu comme "le président le plus imprévisible", mais aussi le moins bien préparé de notre époque.

Donald Trump serait-il alors une bombe à retardement ? Pas forcément. Dominique Moïsi en convient, le président américain a été affaibli très rapidement, mais pour autant, il serait trompeur de croire qu'il ne peut pas rebondir.

Poignée de main ou bras de fer entre adolescents ?

Dominique Moïsi est revenu sur la "virile" poignée de main entre Donald Trump et Emmanuel Macron hier, à Bruxelles. Une poignée de main sous forme de bras de fer, dont la victoire a été concédée au président français. Dominique Moïsi y voit une certaine admiration de l'homme d'affaire américain pour son homologue français qui a fait "encore mieux que lui".

Parti de rien et élu Président si vite, Emmanuel Macron peut-il influencer Donald Trump ? Il ne faut peuy-être pas aller jusque-là, car le président américain garde en tête deux choses, qu'importe le lieu où il se trouve : le succès de sa politique et de parler d'abord et en priorité à son électorat.

► REVOIR | Dominique Moïsi au micro de Pierre Weill

L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.