Le secrétaire général du Front national - qui est toujours en recherche de financement pour la campagne présidentielle - est l'invité de Pierre Weill.

Nicolas Bay
Nicolas Bay © Maxppp / Aurelien Morissard

Réaction du secrétaire général du Front National, à l'annonce des derniers chiffres du chômage de l'année 2016, plutôt bons :

Sur les questions de sécurité engendrées par l'attentat de Berlin

Alors qu'on apprend qu'Anis Amri, le tunisien suspecté d'avoir commis l'attentat meurtrier de Berlin sur venu le 19 décembre 2016, est passé par la France, à la gare de Lyon-Part Dieu, avant d'être abattu par la police à Milan, Nicolas Bay revient sur les défaillances du traité de Schengen :

Sur les rapport du Front National avec l'Eglise

Alors que Louis Aliot critique une grande majorité des évêques de France et accuse l'Église d'avoir "craché à la figure" de son parti, Nicolas Bayl estime que le clergé n'a pas de leçon à donner à son parti :

Sur la crise migratoire et ses conséquences en Europe

Sur la recherche de financement que le Front National a entamé pour sa campagne

Sur les propositions économiques du Front National

Sur l'immigration en France

Sur le conflit avec le Secours Populaire à Hayange

A Hayange, le FN menace le Secours Populaire d'expulsion, mais Nicolas Bay explique : pas question de financer des "adversaires politiques".

Sur la victoire de François Fillon à la primaire de la droite

►►►REVOIR | Nicolas Bay répond aux questions de Pierre Weill

►►►REVOIR | Nicolas Bay répond aux questions des auditeurs de France Inter

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.