Grand médecin, chercheur, pionnier de la lutte contre le sida, Jean-François Delfraissy est le nouveau président du Comité Consultatif National d'Ethique depuis le 4 janvier

Jean-François Delfraissy
Jean-François Delfraissy © Radio France / Anne Audigier

Invité ce vendredi de Patrick Cohen, le professeur Delfraissy, nouvellement arrivé à la tête du Comité consultatif national d'éthique (CCNE), a confirmé l'arrivée prochaine, au printemps 2017, d'un avis consultatif du CCNE sur l'ouverture de la procréation médicalement assistée (PMA) aux femmes qui ne sont pas dans un couple hétérosexuel, un éclairage sur la gestation pour autrui (GPA) et sur la conservation des ovocytes pour les femmes sans nécessité médicale.

Ces trois sujets, qui ont fait l'objet de "beaucoup de travail" ces trois dernières années, seront jugés en fonction de l'expertise du CCNE, qui souhaite aussi s'appuyer sur "une éthique de terrain" et la réalité "sociétale". Sur la GPA, notamment, Jean-François Delfraissy a rappelé qu'il existe aujourd'hui "un besoin sociétal indiscutable", bien que réduit à une petite portion des couples.

Mais la GPA reste un sujet hautement délicat, parce qu'elle s'oppose à la mercantilisation des corps et pose la question du "statut juridique des enfants".

Egalement interrogé sur la fin de vie, Jean-François Delfraissy a précisé que le sujet est moins prioritaire en 2017, notamment parce qu'un dispositif législatif existe déjà, même si celui-ci doit évidemment évoluer en fonction des nouvelles techniques et préoccupations médicales. En ligne de mire : la révision de la loi bioéthique, en 2018, qui fera l'objet d'un nouveau travail du CCNE.

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.