Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation Nationale est l'invité de Nicolas Demorand.

Le ministre de l'Éducation nationale Jean-Michel Blanquer revient sur les solutions envisagées pour lutter, dès les premières années d'école, contre l'inégalité entre filles et garçons.

Parmi les points soulevés par Jean-Michel Blanquer pour réduire les inégalités entre filles et garçons dès la cour de récréation, il y a l'importance du rôle des parents : "Il faut sensibiliser les parents pour sensibiliser aux enjeux hommes-femmes (...)Un des facteurs de réussite à l'école c'est la convergence des valeurs parents/profs".

Nous sommes efficace sur le plan moral/éthique avec les enfants quand nous incluons les parents. C'est à l'école et a la famille d'avoir ensemble des stratégies

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

La communication avec les parents est un point très important, poursuit le ministre, qui explique ainsi sa volonté de revenir sur la politique plus volontariste du précédent gouvernement : 

Quand vous vous y prenez mal, vous êtes contre-productif. A nous d'emmener les familles, plutôt que de braquer tout le monde et de ne pas atteindre les objectifs  

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Ce qui s'est passé samedi est unique, estime le ministre en revenant sur les mesures présentées par Emmanuel Macron pour lutter contre les violences faites aux femmes, qui a décrété dans le même temps, l'égalité entre les sexes "grande cause du quinquennat". 

Quand on ne sait pas bien lire ni écrire, on est souvent plus violent, allons à la racine des choses

Sur la difficile réforme des rythmes scolaires 

"C'est la situation passée que je trouvais inégalitaire", explique le ministre, tout en expliquant que ce n'est pas la modification du rythme qui est importante, mais davantage le contenu des activités proposées : 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

  • Légende du visuel principal: Jean-Michel Blanquer © AFP / Eric PIermont
Les invités
L'équipe