L'ancien directeur de la cinémathèque française raconte dans un livre, "Les fantômes du souvenir", sa carrière en forme de voyage dans le cinéma français

Serge Toubiana, ancien directeur de la cinémathèque français
Serge Toubiana, ancien directeur de la cinémathèque français © AFP / Thomas Samson

Serge Toubiana est revenu ce mercredi sur sa carrière en tant que critique cinématographique, à la tête des Cahiers du cinéma notamment.

►►► REVOIR | Serge Toubiana revient sur ce qui l'a poussé vers la critique cinématographique

Ce choix de la critique plutôt que de la réalisation, c'était une évidence pour l'ancien directeur de la Cinémathèque, qui n'a jamais eu "le courage de faire des films".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Son premier véritable coup de cœur a été pour Pierrot le Fou, de Godard. Une révélation de part la vision du monde que lui a offert le réalisateur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Serge Toubiana est également revenu sur la très forte politisation, à l'époque, des Cahiers du cinéma. Une politisation dont il s'est détourné, notamment grâce à François Truffaut :

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Directeur de la Cinémathèque de 2003 à 2015, Serge Toubiana en a loué le poids historique, le lieu "de trésors, l'endroit qui "garde la mémoire du cinéma".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Enfin, il a salué la politique française en matière de cinéma, notre pays étant "LE pays du cinéma", même si la "frénésie" actuelle a tendance à raccourcir la durée de vie d'un film, parce qu'il reste à l'affiche moins longtemps, plus particulièrement lorsqu'il est indépendant.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

►►► REVOIR | Interactiv' avec Serge Toubiana

Les invités
  • Serge ToubianaPrésident d'UniFrance, ancien directeur général de la Cinémathèque française
L'équipe
Thèmes associés