David Rachline, directeur de campagne de Marine Le Pen, sénateur-maire de Fréjus, est l'invité de Patrick Cohen.

David Rachline lors d'un meeting à Lille
David Rachline lors d'un meeting à Lille © AFP / KRISTINA AFANASYEVA / SPUTNIK

Qui Marine Le Pen a-t-elle visé dans son discours prononcé à Nantes, le week-end dernier, lors duquel la présidente du Front National a appelé dimanche les magistrats à "ne pas contrecarrer la volonté du peuple"? David Rachline assure qu'elle n'y vise pas les focntionnaires, mais qu'elle y a fait "l'éloge de l'état et de l'administration", et qu'elle y vise les "membres du gouvernement" qui se comportent "loin de l'Esprit Républicain" qui doit être le leur.

"Les intercommunalités sont coûteuses, pas opérationnelles sur le plan politique ou démocratique" explique David Rachline, qui vise à supprimer les régions, tandis que "l'Union Européenne coûte cher à nos compatriotes. On peut y faire des économies massives (...) "Il y a des bonnes et des mauvaises dépenses, un certain nombre de secteurs dans lesquels il faut embaucher des fonctionnaires".

Sur les rapports de Marine Le Pen avec la justice

"Il y a un emballement médiatique", assure David Rachline. "Le seul objectif était de faire parler d'elle c'était évident", poursuit-il en évoquant le rapport de l'Olaf.

►LIRE AUSSI | Le Front National, Marine Le Pen et la justice : les grands-rendez vous

Marine Le Pen a la droit de ne pas répondre [à ces convocations, NDLR], c'est un droit de la Constitution (...) avec son immunité parlementaire

"Cette procédure existe depuis deux ans, pourquoi il y a t il une accélération ces jours-ci?" demande David Rachline.

Sur le tweet d'un responsable du FN de Fréjus, à propos de l'affaire Théo

A propos d'un tweet insultant (supprimé depuis) fait par le responsable de communication de David Rachline à Fréjus, Jérôme Cochet : "J'ai condamné ce qui a été dit de la manière la plus ferme.(...) Il n'avait pas à écrire que c'était une racaille sans savoir ce qui s'était passé".

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.