Le candidat à la primaire de droite, qui redoute un "retour des conflits" en Europe après le Brexit, est l'invité de la matinale.

Alain Juppé répond aux questions de Patrick Cohen

►A retenir :

Brexit : décision irréversible ?

"Le peuple britannique s'est prononcé de manière souveraine. Il faut tirer les conséquences du vote"

Alain Juppé : "Les Britanniques ont choisi de divorcer, ils ne peuvent pas rester dans la maison commune"

Quand ?

"Il faut que ce soit relativement bref et pas forcément douloureux"

"Il faudra trouver de nouvelles relations"

" Nous avons avec la Grande-Bretagne un accord dans le militaire qui n'est pas concerné par le Brexit"

"D'ici leur présidence européenne, j'espère que cela sera réglé"

Le Référendum

C'est un "retour au peuple"

"Mais le référendum n'est pas fait pour soulever des questions mais pour apporter des réponses"

"Un référendum, aujourd'hui, non"

"Un référendum pour l'ensemble des pays européens, oui, le moment venu"

Alain Juppé : "Pourquoi pas un référendum européen quand on aura un projet à proposer":

La France dans l'UE

"La France doit reprendre l'initiative"

"Nous avons perdu notre crédit à Bruxelles"

Alain Juppé : "Il faut redéfinir le périmètre de Bruxelles et des États":

L'Europe à deux vitesses

*Alain Juppé : "L'Europe à plusieurs vitesses existe déjà":
*

"Ça ne suffit pas"

"L'élargissement, c'est terminé"

"Il ne faut pas continuer à laisser croire à la Turquie qu'elle pourra adhérer à l'UE"

"La zone euro sera le noyau dur bien sûr"

Quels changements?

"La directive sur les travailleurs détachés ne peut continuer comme ça"

"Il faudra poser la question de Schengen"

Le référendum Notre-Dame-des-Landes

"Il fallait en sortir bien avant"

"Il est inenvisageable qu'il reste sans suite"

"Il faut faire évacuer une zone de non-droit"

"C'est une question de principe, il faut faire respecter la loi"

Alain Juppé : "Il faut faire évacuer Notre-Dame-des-Landes qui est devenue une zone de non-droit"

Manifestations contre la loi travail

"Certains syndicats ont la conviction d'avoir face à eux des gens qui n'ont aucune autorité"

Alain Juppé sur la grève des éboueurs à Bordeaux : "C'est pas du syndicalisme mais du hooliganisme" :

Calais : Renégociation du traité du Touquet ?

« Je suis favorable à la renégociation de ce traité. (...) Je suis venu deux fois à Calais depuis le début de l’année »

« Cet accord est complètement dépassé, d’autant plus avec le Brexit »

« Il faut que ça se fasse sur le territoire de la Grande-Bretagne »

La jungle à Douvres ?

« La décision de savoir si telle ou telle personne peut entrer sur le territoire britannique est sur le territoire britannique »

Application des référendums

« Nous ne sommes pas en 2005 »

«2005 n’est pas frais, Ce qui est frais, c’est l’incompréhension de l’Union européenne »

« Le choc qui s’est produit en Grande-Bretagne se produit aussi chez nous »

Quelle place pour l’écologie ?

« Je suis convaincu qu’il faut changer notre modèle économique (…) Il faut inventer un mode de développement économique COP21 compatible »

« Il faut aller vers une économie du recyclage »

« Le référendum à Notre-Dame-Des-Landes doit être respecté »

« Le transport aérien n’est pas un projet du XXè siècle, la vraie solution est de développer l’avion du futur »

« Les opinions publiques se sont peut-être un peu détournées de l’écologie »

Fonctionnement de l’Europe

« Nicolas Sarkozy a soumis au bureau politique un texte, que j’ai approuvé »

« J’ai proposé que la zone euro continue à aller dans la convergence fiscale »

« Il faut lancer un grand plan de développement numérique, c’est ce qui est en train de changer la vie, c’est ce que l’Europe doit soutenir par des investissements audacieux »

Grève des éboueurs à Bordeaux

« Je ne négocie pas sous la menace »

« Déverser sur la chaussée les ordures ménagères cela ne s’appelle pas du syndicalisme mais du hooliganisme »

« Je suis prêt à la négociation à tout moment, mais pas sous la menace »

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.