Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education nationale, est l'invité de Nicolas Demorand à 8h20. Il répond aux questions des auditeurs à partir de 8h40.

Le ministre de l'Education nationale cherche à marquer sa différence avec le quinquennat Hollande. Quels sont ses objectifs ? Est-il conservateur ?

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Le ministre estime avoir été beaucoup caricaturé. Pour lui, seule compte l'application de principes simples de l'école : liberté, égalité fraternité. "Il faut en finir avec les mauvais départs liés à des fragilités pédagogiques". Ce qu'il souhaite, "c'est recréer de la confiance à l'école", avec les professeurs et avec les élèves., "qu'ils retrouvent confiance en eux-mêmes".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Il affirme être sur les fondamentaux déjà défendus par Jules Ferry : "Je n'ai jamais cherché à faire moderne", explique t-il tout en assurant qu'il faut rester vigilant et s'adapter à ce monde qui bouge.

Malgré tout, pour le ministre, la ligne principale reste celle qui consiste à "veiller sur les plus fragiles".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.
Gérer mes choix

Quand on l'accuse d'avoir répondu uniquement aux médias "conservateurs", il se défend, "j'ai parlé à tout le monde". Il répond brièvement après la polémique qui l'a opposé Michel Lussault, qui vient de démissionner du Conseil supérieur des programmes, " ce qui compte, c'est l'équilibre, explique le ministre. Moi, j'évolue en écoutant".

Pour remplacer Michel Lussault, le ministre souhaite, "quelqu'un de serein et d'ouvert."

La vidéo intégrale de l'entretien :

  • Légende du visuel principal: Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Education nationale © AFP / ERIC PIERMONT
Les invités
L'équipe
Thèmes associés