L'ancien Premier ministre, sénateur LR de la Vienne, a affiché son soutien à Alain Juppé et se montre critique face aux déclarations de Nicolas Sarkozy.

Jean-Pierre Raffarin
Jean-Pierre Raffarin © Radio France / Anne Audigier

Jean-Pierre Raffarin est-il un cogneur ? "Non, mais il y a des différences, et il faut les exprimer. Dans une primaire, il y a des différences, il faut les exprimer", explique l'ancien Premier ministre. "Là où Nicolas Sarkozy montre qu'il est plutôt sur une stratégie de clivage, Alain Juppé dit qu'il est sur une stratégie de rassemblement. Je suis pour le rassemblement", souligne le sénateur LR de Charente-Maritime, l'un des principaux soutiens d'Alain Juppé pour la primaire.

"Avec Nicolas Sarkozy nous ne sommes pas en guerre, nous avons des désaccords politiques"

Sur la polémique du burkini, Jean-Pierre Raffarin y voit une stratégie politique : "Quelquefois, c'est une habileté tactique de choisir un sujet secondaire pour se montrer ferme (...), pour éviter d'en traiter d'autres".

Faut-il un homme providentiel pour sauver le pays ? "Je pense que c'est la société française qui peut se sauver elle-même", explique Jean-Pierre Raffarin, "mais il faut lui redonner confiance". Et "Juppé est pour moi celui qui peut redonner confiance aux Français", notamment parce qu'il "veut faire de l'entreprise l'un des leviers de développement de la France".

Interrogé sur le passé judiciaire d'Alain Juppé, l'ancien Premier ministre de Jacques Chirac explique : "Alain Juppé a été extrêmement digne dans cette affaire, il a tout pris sur ses épaules. Je pense qu'il est quelqu'un de profondément honnête. Je l'ai vu au travail, c'est un homme solide".

En cas de défaite, qui soutiendra-t-il ? Un candidat centriste ? "J'accepte les règles de la primaire, je soutiendrai le gagnant", s'engage le sénateur. Mais "je ferai tout ce que je peux pour que le candidat soit Alain Juppé !" assure-t-il, car "au deuxième tour, il faudra rassembler".

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.