A l'occasion des dix ans de "La Tête au Carré", nous recevons Mathieu Vidard et deux scientifiques - le Nobel de Physique Serge Haroche et la généticienne Catherine Bourgain.

Les 10 ans de la Tête au Carré
Les 10 ans de la Tête au Carré © Radio France / Séverine Bastin

Créée en septembre 2006, La tête au carré est l'émission scientifique radiophonique la plus ancienne. Sciences dures, du vivant ou humaines, Mathieu Vidard et son équipe s’intéressent à toutes les observations et les expérimentations du monde par le biais des sciences.

Serge Haroche :L'obscurantisme qui se répand est troublant. Nous avons un besoin de vérité, on ne peut pas dire n'importe quoi. Or l'élection de Trump montre que nous sommes dans l'ère de la post vérité. Avec le "beaucoup de gens disent" , les choses deviennent la vérité. Trump a dit que le réchauffement est un canular et que la vaccination est dangereuse. Ça participe du complotisme ambiant. C'est inquiétant.

Catherine Bourgain :Je m'intéresse à toutes les questions évoquées de la TAC. Elle met sur la table les questions telles qu'elles se posent. Derrière les mobilisations anti ogm il y a des formes de savoirs différentes ; même dans les laboratoires on est amené à travailler avec les industriels. Il y a un système qui se met en place aujourd'hui et l'enjeu c'est de savoir comment produire une science sans conflit d'intérêt. Il faut donner aux citoyens une vision de la science en train de se faire, et non la présenter comme une vérité établie. Il faut assumer notre production collective, avec ses beautés et ses difficultés ; c'est ce que montre la TAC.

Mathieu Vidard :les charlatans il faut les repérer, faire attention aux invités. On invite donc des chercheurs reconnus, mais il faut rester méfiants. Se méfier aussi de ceux qui ont des intérêts communs avec les industriels. Les citoyens sont de plus en plus impliqués dans les questions de sciences ; aujourd'hui en médecine l'ère des mandarins c'est fini. Il y a des associations de patients qui aident aussi les médecins, la science est donc mieux partagée. Mais nos dirigeants politiques eux sont très peu au point sur les questions de science.

L'économie est -elle une science ?

Serge Haroche :L'économie est-elle une science ? Peut être une science humaine.

Mathieu Vidard :le seul économiste que j'ai accueili dans la TAC est Serge Tirole, prix Nobel. Et à l'origine il n'y a pas d'économie dans les prix Nobel.

Serge Haroche :Il faut faire attention car le prix Nobel d'éco est plus écouté des politiques, que les autres chercheurs nobelisés ; or c'est une secience intéressante mais à manier avec précaution.

La tête au carré en quelques chiffres

  • 780 000 auditeurs chaque jour
  • 1,8 millions de téléchargement par mois
  • 10 ans
  • 100 scientifiques
  • 2200 émissions
  • 1 prix (Le prix Jean Perrin de la vulgarisation scientifique)

L'intégralité de l'entretien avec Patrick Cohen

Interactiv'

►►►Retrouvez l'enregistrement de la Tête au Carré, émission spéciale pour les 10 ans

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.