Pour ce débat, France Inter réunit le député PS Christophe Castaner (soutien d'Emmanuel Macron) et le porte-parole de Benoît Hamon, Jérôme Guedj.

Christophe Castaner et Jérôme Guedj (montage)
Christophe Castaner et Jérôme Guedj (montage) © AFP

Pour revenir sur l'affrontement entre socialistes et les récents ralliements à Emmanuel Macron, France Inter réunit le député PS Christophe Castaner (soutien d'Emmanuel Macron) et le porte-parole de Benoît Hamon, Jérôme Guedj : "Ces deux gauches que Manuel Valls évoquait comme irréconciliables sont au sein même du parti" :

On a vécu 5 ans d'immobilisme politique. Il faut en sortir (...) Aujourd'hui Emmanuel Macron a la volonté de dépasser les partis politiques (Christophe Castaner)

"La gauche existe encore", soutient Jérôme Guedj, qui évoque "ceux qui veulent passer par-dessus bord".

On est habitué à ce vieux système, un coup à gauche, un coup à droite : on a intégré depuis des mois que Hollande serait battu et qu'il fallait l'accompagner le plus longtemps possible, en préparant le choc des titans de 2022, entre Anne Hidalgo et Manuel Valls (Christophe Castaner)

Sur les soutiens d'Emmanuel Macron

Jeérôme Guedj, sur la phrase d'Emmanuel Macron à propos du 'compte pénibilité' :

Je peux le citer, il l'a dit devant le Medef : 'pénibilité, je n'aime pas le mot, et donc je veux le supprimer, ça veut dire qu'il peut ya voir une souffrance au travail'. Et ben oui, mon gars, il y a une souffrance au travail

Ce à quoi Christophe Castaner rétorque :

La différence entre vous et nous, c'est que nous, nous n'avons pas peur du travail (Christophe Castaner à Jérôme Guedj)

Les invités
L'équipe
Suivre l'émission
Nous contacter
  • 0145247000
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.