L'eurodéputé frontiste est l'invité du 5/7.

Bruno Gollnisch, député européen du Front National lors d'une conférence de presse en région Rhône Alpes pour les cantonales et les régionales - 2015 à Lyon.
Bruno Gollnisch, député européen du Front National lors d'une conférence de presse en région Rhône Alpes pour les cantonales et les régionales - 2015 à Lyon. © AFP / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK

Bruno Gollnisch a été secrétaire général, délégué général, puis vice-président du Front national, et il a dirigé la campagne de Jean-Marie Le Pen lors de l'élection présidentielle de 2002. Il a été conseiller municipal à Hyères jusqu'en 2014. Il est député européen, ami du polémiste Alain Soral.

Bruno Gollnish proteste au sujet du reportage Grand Angle diffusé sur France Inter : "J'ai été professeur, je n'ai jamais fait état de mes opinions politiques."

C'est indécent ces professeurs de lycée qui emmènent leurs élèves à des pièces où l'on suggère de façon grotesque que nos idées ramènent aux heures les plus sombres de notre histoire. On explique aux élèves que le sentiment national conduit au nazisme.

Sur le débat Macron-Le Pen :"Ce qui est intéressant c'est qu'elle pousse Macron dans ses retranchements. Il est l'héritier de M. Hollande."

Sur la sortie de la zone euro proposée par Marine Le Pen, Bruno Gollnish: "Sur l'Europe, on s'efforcera de négocier et nous avons des chances d'aboutir ; il y a eu le coup de semonce de la sortie de la Grande-Bretagne, cela amènera plus de souplesse du côté des eurocrates."

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.