Ce lundi 7 juillet s’ouvre la troisième grande conférence sociale sous le quinquennat de François Hollande. Après que le patronat ait menacé de boycotter l'événement, Manuel Valls a annoncé un assouplissement dans la mise en place du compte personnel de pénibilité, initialement prévu pour 2015, et finalement repoussé en partie à 2016... La CFDT y a perçu une "rupture du dialogue social", selon les mots choisis par son secrétaire général, Laurent Berger.

Comment le dialogue social peut-il être pacifié à long-terme ?Quel rôle pour l'Etat dans les discussions ?Et surtout, le patronat n'a-t-il pas déjà remporté la partie, en faisant plier le gouvernement par la menace ?

Pour en parler, Jean-Dominique Simonpoli , ancien secrétaire général à la CGT-Banque, fondateur et directeur général de l’association Dialogues qui encourage l’échange entre syndicats et organisations patronales, est l'invité du 5/7 de l'été.

Les liens

L'association Dialogues

Les invités
L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.