Gérard Bapt avait créé la polémique en se rendant contre l'avis de l'Elysée à Damas en février dernier avec d'autres parlementaires. Membre du groupe d'amitié France-Syrie, G. Bapt revient sur le revirement de la France sur la question.

L'équipe
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.