L'ancien député européen et est l'invité du 5/7.

Jean-Louis Bourlanges
Jean-Louis Bourlanges © Maxppp / Claude STEFAN

Jean-Louis Bourlanges, ancien député européen centriste, est aussi professeur associé sur les questions européennes à l'Institut d'études politiques. La première ministre britannique Theresa May vient de préciser ses décisions sur le Brexit.

Jean-Louis Bourlanges : La fin de l'union douanière est un jeu à somme négative, pour tout le monde, mais d'abord pour les Britanniques. Le Royaume Uni est dans une situation très contradictoire. Mme May essaie d'arbitrer entre la City pro-européenne, et l'Angleterre opposée à l'Ecosse.

La situation est éperdue, la Grande-Bretagne doit absolument rester proche de l'Europe. Elle gardera un accès au marché européen, mais elle perdra son influence politique sur le continent, son influence sur des normes, sur le fonctionnement monétaire.

Avec Theresa May, comme avec Trump on est en face de tentatives de mettre un terme aux pratiques coopératives entre les peuples. Maintenant c'est chacun pour soi."

L'équipe
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.