Les combats sont toujours aussi violents et l'issue incertaine en Syrie.

L'armée de Bachar Al-Assad continue de bombarder les civils, et même les rebelles ont été dénoncés récemment par les ONG par rapport à leur comportement contre des soldats de l'armée régulière.

Dans ces affrontements, les victimes sont avant tout des civils. Ils sont donc de plus en plus nombreux à fuir le pays quand ils le peuvent.

Les pays frontaliers quant à eux, comme tous les pays en général, appellent leurs ressortissants à quitter au plus vite la Syrie.

secours islamique de France
secours islamique de France © SIF

Cela crée des flux de personnes énormes à gérer. Les conditions d'hygiène ne sont pas toujours optimales, car au sein du pays, les hopitaux ont souvent été touchés dans les bombardements et l'accès aux soins et aux structures de première nécessité est difficile et non sécurisé.

Aux frontières, les pays voisins doivent faire face à l'afflux continu de réfugiés et il est compliqué de leur venir en aide alors qu'ils sont toujours plus nombreux.

Où en sommes-nous aujourd'hui ? Quelles actions peuvent entreprendre les différentes ONG au sein de le Syrie pour celles qui y sont autorisées, et aux frontières du pays ?

Nous recevonsAmine Trouvé-Baghdouche , directeur des programmes et des opérations à l'international du Secours Islamique de France , et nous serons en liaison téléphonique avec Gilbert Potier , directeur des opérations internationales de "Médecins du monde ".

Les liens

Secours Islamique de France Site de l'association humanitaire Secours Islamique de France (SIF).

Association Médecins du Monde

Les invités
Mots-clés :
Nous contacter
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.