Le député LR de Saine-et-Marne est l'invité du 5/7 après son ralliement à Alain Juppé.

Franck Riester et Alain Juppé à l'inauguration de la foire de Coulommiers, 2nd tour des élections départementales, 27 mars 2015.
Franck Riester et Alain Juppé à l'inauguration de la foire de Coulommiers, 2nd tour des élections départementales, 27 mars 2015. © AFP / Bertrand Guay

Après le premier tour de la primaire de la droite et du centre, et l'élimination de Bruno Le Maire dont il était l'un des soutiens, le député LR Franck Riester a choisi de rallier Alain Juppé au deuxième tour, et non François Fillon. Pourquoi ? "L'élection de 2017 n'est pas déjà gagnée pour la droite et le centre, nous devons donc choisir le meilleur candidat pour battre Marine Le Pen, c'est-à-dire le plus rassembleur".

"Nous avons besoin de rassembler large si nous voulons gagner en 2017 et faire les réformes dont le pays a besoin".

"Sur les sujets de société, je me sens beaucoup plus proche de la vision de la société d'Alain Juppé, sa vision d'une société où chacun, quelles que soient ses différences, soit respecté", explique Franck Riester, qui donne notamment l'exemple de la loi sur le Mariage pour tous, que François Fillon veut réécrire en ce qui concerne l'adoption plénière pour les couples de même sexe : "Rouvrir ce débat sur l'adoption est une très mauvaise chose. Regardez les tensions qu'il y a eu dans la société à cause de cela, vous ne croyez pas qu'il y a autre chose à faire qu'ouvrir les débats qui divisent et qui stigmatisent ?"

"A partir du moment où on rouvre le débat, on rouvre les tensions dans la société".

Pour lui, "Alain Juppé est beaucoup plus en phase avec la société telle qu'elle est, et pas telle qu'on la souhaiterait, ou qu'on la souhaitait il y a cinquante ans".

L'affrontement entre François Fillon et Alain Juppé, c'est celui de deux droites historiquement divisées, l'une bonapartiste, l'autre plus orléaniste. Sont-elles irréconciliables ? "Il faudra qu'elles travaillent ensemble", répond Franck Riester, "à condition que celui qui sera choisi ait la capacité de rassembler".

Mais Alain Juppé peut-il encore gagner ? "Ca va être difficile", confie le député LR, "mais il y a eu une énorme surprise au premier tour, il peut y en avoir une au deuxième tour". Et à ce titre, le débat d'entre-deux tours, jeudi soir, s'annonce selon lui capital.

L'équipe
Mots-clés :
(ré)écouter L'invité de 6h20 Voir plus
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.