Historien des religions, essayiste et directeur des éditions du Cerf, il avait notamment sorti un livre sur la laïcité : "La Religion française" (Cerf, 2019).

Portrait de Jean-François Colosimo, historien des religions, essayiste et directeur des éditions du Cerf, auteur de "La Religion française" (Cerf).
Portrait de Jean-François Colosimo, historien des religions, essayiste et directeur des éditions du Cerf, auteur de "La Religion française" (Cerf). © Maxppp / PHOTOPQR/OUEST FRANCE/Jérôme Fouquet

Après l'attentat de Nice vendredi, "les catholiques sont à la fois meurtris, dans le deuil, mais c'est aussi le sens de leur foi de témoigner", assure l'historien. "Tout particulièrement, il serait tout à fait regrettable que l'on ferme les églises pour des questions sécuritaires, parce que l'Église catholique, au niveau mondial ou local, c'est le principal organisme à être dans un dialogue soutenu avec le monde musulman."

"Les catholiques sont donc meurtris et inquiets, mais ce ne sont pas les seuls", poursuit Jean-François Colosimo. "Les fidèles de chaque culte peuvent être inquiets pour eux-mêmes ou pour leurs ministres du culte, que ce soient des rabbins, des prêtres, des pasteurs, mais aussi des imams qui courageusement s'élèvent contre le fanatisme. On sait que certains d'entre eux vivent déjà sous protection policière."

"La paix, ça se fabrique"

"La grande nouvelle, c'est que s'il y a 20 ans, lors du premier procès Charlie Hebdo, on avait des institutions musulmanes françaises qui étaient dans une position embarrassée, frileuse, ou parfois agressive, ça c'est fini", rappelle l'historien. "Il faut lire ce qu'a écrit le recteur de la grande mosquée de Paris : il dit qu'il faut que Charlie vive, il n'y a pas de contestation de la liberté d'expression, quand bien même elle pourrait paraître choquante ou offensante. Ensuite, il y a eu la déclaration du CFCM, lorsque M. Erdogan a appelé au boycott des produits français, qui a pris cause et partie pour la nation."

"L'évangile dit que la paix ça se fabrique, ce n'est pas quelque chose de donné comme ça. Il faut être volontaire pour la paix, la construire, et ça ne se construit pas tout seul", assure Jean-François Colosimo. "La religion catholique est combattive lorsqu'elle ne prend pas sur elle la haine en répondant à la haine. C'est tout le sens du christianisme."

"En Europe, la France a la plus grande communauté juive et la plus grande communauté musulmane"

Car de leur côté, les djihadistes souhaitent justement une guerre de religions. "C'est toute la stratégie djihadiste : dans leur guerre planétaire, le ventre mou c'est l'Europe. Or dans cette Europe, la France est à la fois le pays qui a la plus importante communauté juive et la plus importante communauté musulmane."

Que pense-t-il de l'utilisation du mot "guerre" par plusieurs politiques pour évoquer le combat contre le terrorisme ? "Guerre de manipulation du fait religieux, ça, on y est, depuis très longtemps. Depuis une quarantaine d'années, la religion est devenue un instrument politique, de manière planétaire. Le monde a changé en 1979 : au lieu de la grande opposition idéologique entre capitalisme et communisme, on a réarmé symboliquement, avec le religion."

Les invités
L'équipe