Réformer l'islam en France : les pistes de Tareq Oubrou, imam et recteur de la mosquée de Bordeaux.

Tareq Oubrou, Notre Dame de Bordeaux, 30 juillet 2016
Tareq Oubrou, Notre Dame de Bordeaux, 30 juillet 2016 © AFP / Julie Bruhier

Depuis l'attentat de Saint-Etienne-du-Rouvray, revendiqué par l'Etat islamique, le gouvernement, l'opposition, la communauté musulmane et non-musulmane s'interrogent sur l'organisation de l'Islam en France. Le gouvernement souhaite ressusciter la Fondation d'Islam de France.

Tareq Oubrou, imam et recteur de la mosquée de Bordeaux, est l'invité du week-end il « souhaite un islam qui s’adapte dans sa forme au modèle laïque français”. 

Jean-Pierre Chevènement est pressenti pour diriger la Fondation Islam de France, une nomination qui ne convainc pas l'imam :  "Un laïc à la tête d’une institution religieuse ? ça me fait sourire ».

Au sujet de la radicalisation des jeunes Tareq Oubrou explique que « réduire la radicalisation à la seule religion serait une erreur ». Selon lui, l'éducation, l'état psychique des personnes, le milieux social et la géopolitique sont autant de facteurs décisifs.

Il faut traiter le problème de la radicalisation à ses racines, qui sont multiples

Pour repenser l'Islam, Tareq Oubrou souhaite laisser la main aux théologiens : « la théorisation de l’islam doit se faire par des théologiens pas par des associations », selon lui il faut laisser le temps aux musulmans. "On leurs demande de réaliser en 10 ans la transition que les catholiques ont connu en 2 siècles".

Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.