Le député du Nord et porte-parole du Rassemblement national est l'invité d'Eric Delvaux pour discuter de l'actualité et de la rentrée politique, et de la grande discrétion depuis plusieurs semaines de Marine Le Pen.

La président du Rassemblement national n'est en effet pas intervenue publiquement depuis la fin du mois de juillet. "Il ne s'agit pas de discrétion", assure son porte-parole. "Il est simplement question, dans ce brouhaha médiatique de l'été, de ne pas être une commentatrice : Marine Le Pen ne commente pas l'action d'Emmanuel Macron, elle propose des solutions. Je crois qu'elle a pris le temps et la hauteur nécessaires."

Pour Sébastien Chenu, "il est bon lorsqu'on veut gouverner le pays (et Marine Le Pen est la seule à pouvoir disputer un second tour à Emmanuel Macron) de ne pas se situer dans cette posture du commentateur." Une nouvelle approche ? "La raréfaction d'une parole politique, c'est mieux que de vouloir l'ouvrir à tout bout de champ pour dire n'importe quoi", assure-t-il.

  • Légende du visuel principal: Sébastien Chenu, député du Nord et porte-parole du Rassemblement national, le 23 juillet 2018, à Paris. © AFP / GERARD JULIEN
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.