Nicole Bacharan, historienne et politologue spécialiste des Etats-Unis.

Nicole Bacharan
Nicole Bacharan © AFP / .

Nicole Bacharan évoque l’investiture de Trump en 2017, avec un discours noir et sombre, un esprit de vengeance après ce que Trump appelait le "carnage américain", pour le comparer à celui de Biden à l'annonce de sa victoire :"il a fait un discours de consolation presque religieux, pour les gens qui ont voté pour lui, et qui ont souffert du climat de brutalité et cruauté, mais aussi de consolation envers les 70 millions d'Américains qui ont perdu l’élection et qui sont déçus"

Donald Trump totalise 70 millions de voix, c'est plus qu'en 2017, "il n'a donc pas perdu de voix", souligne Nicole Bacharan. 

Biden a fait un discours sur l’âme de l'Amérique, la constitution, le respect des autres et des instituions et la nécessité d’être ensemble devant les grands défis. Il a cité les précédents présidents tels que Lincoln, Roosevelt, Kennedy et Obama. 

Il ne va pas gouverner que pour son parti, sa priorité ce sont les Américains.

Nicole Bacharan souligne le rôle de la future first lady Jill Biden : "Elle sera très différente de Melania, elle est présente et passionnée. Jill Biden c’est la colonne vertébrale de Joe Biden"

Quant à Kamala Harris, la nouvelle vice-présidente :"Kamala Harris hier soir", dit Nicole Bacharan, "s'est montrée comme un partenaire avec Biden, elle ne s'est pas contentée de chauffer la salle, et elle sera chargée de dossier important, elle ne sera pas simplement derrière en attendant qu'il arrive un malheur au chef de la Maison Blanche." 

Thèmes associés