La secrétaire d’État chargée des personnes handicapées est l'invitée d'Eric Delvaux.

La secrétaire d'État rappelle qu'il s'agit de "situations très différentes", et qu'il ne faut pas oublier "les millions d'aidants qui sont à leurs côtés". "Pour eux aussi, cette crise a eu un impact important. Dès le premier confinement, nous avons été à leurs côtés [des personnes en situation en handicap et des aidants]. Dès le premier confinement, nous avons mis en place la prorogation des droits, financiers et administratifs, des dérogations de  sortie. Après, bien sûr qu'il y a une répercussion psychologique importante."

"Parfois, la situation s'aggravait et les aidants nous appelaient au secours."

Elle lance aussi un dispositif pour favoriser l'embauche des personnes handicapées. "C'est pour leur donner du pouvoir d'agir. Quand vous avez une difficulté, que vous avez envie de prendre un risque, rien de tel qu'une personne handicapée qui est déjà passée par là pour vous donner envie, pour vous accompagner. C'est ça le réseau EPoP, donner de l'accompagnement par des gens qui ont déjà vécu cette situation. Il y a aussi un plan de 4.000 euros d'aide à l'emploi : plus de 4.000 employeurs ont déjà signé, dont 60 % de CDI."

  • Légende du visuel principal: Portrait de Sophie Cluzel, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées lors de la séance publique de questions d’actualités au gouvernement au Sénat le 1er juillet 2020. © AFP / XOSÉ BOUZAS / HANS LUCAS
Les invités
  • Sophie CluzelSecrétaire d'État chargée des personnes handicapées
L'équipe