.En ce jour de Fête nationale, comme de rigueur, le défilé militaire paradera de la place de l'Etoile à la Concorde. Un moment de mise en scène mais pour quelle politique de défense ? Pour en décrypter les forces et les faiblesse, le directeur adjoint de l'IRIS est l'invité du 6/9.

La gendarmerie française descend la place de la Concorde, à Paris, lors d'une répétition du défilé militaire du 14 juillet 2018.
La gendarmerie française descend la place de la Concorde, à Paris, lors d'une répétition du défilé militaire du 14 juillet 2018. © AFP / GERARD JULIEN

4290 militaires, 220 véhicules, 250 chevaux, 64 avions et 30 hélicoptères... C'est la liste des moyens déployés pour le défilé du 14-Juillet à Paris, au lendemain de la nouvelle loi de programmation militaire 2019-2025.

Mais quelles sont les priorités stratégiques de l'armée française et quels moyens sont consacrés à sa réalisation ? Pour décrypter les spécificités de la politique de défense du gouvernement, Jean-Pierre Maulny, directeur adjoint de l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), spécialiste des questions de défense, est l'invité d'Amélie Perrier.

Les invités
  • Jean-Pierre MaulnyDirecteur adjoint de l’Institut de relations internationales et stratégiques
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.