"Nous n'avons pas pris de mesures supplémentaires mais nous allons appliquer plus strictement celles déjà prises", a assuré Olivia Grégoire, députée de Paris et porte-parole de La République en marche et invitée d'Inter samedi matin, à propos du confinement face à l'épidémie de coronavirus.

Olivia Grégoire, députée dans la douzième circonscription de Paris et porte-parole de La République en Marche à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 mai 2018.
Olivia Grégoire, députée dans la douzième circonscription de Paris et porte-parole de La République en Marche à l'Assemblée nationale à Paris, le 16 mai 2018. © AFP / Eric FEFERBERG

Si elle assure que le gouvernement ne va pas prendre de nouvelles mesures pour confiner la population française, la députée LREM Olivia Grégoire assure que les dispositions de confinement seraient plus durement appliquées dans les prochaines heures. Par ailleurs, l'élue assure que l'exécutif "fait ce qu'il faut" : "On avance en marchant, les besoins sont pourvus, toute l'organisation est sous tension et les politiques font ce qu'il faut. Nous avons un plan contre les risques biologiques mais qui ne prévoyait pas une épidémie du type coronavirus."

"Le projet de loi de finance rectificative est un premier texte, nous avons vocation à y revenir pour doter plus largement l'hôpital ou les professionnels de santé en crédits" a assuré la députée.  

Sur les mesures économiques, Olivia Grégoire juge que "l'évidence est de geler notre économie pendant la crise et enclencher une relance à la fin", grâce à "35 milliards de report de trésorerie, huit milliards sur le chômage partiel".  

Les invités
Programmation musicale
L'équipe
Thèmes associés
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.