Ancien ministre des Affaires européennes dans le gouvernement de François Fillon, le maire les Républicains d'Antibes Juan-les-Pins est l'invité d'Eric Delvaux.

Jean Leonetti, maire d'Antibes, prononce un discours lors d'une réunion à Belfort, le 19 septembre 2019.
Jean Leonetti, maire d'Antibes, prononce un discours lors d'une réunion à Belfort, le 19 septembre 2019. © AFP / SEBASTIEN BOZON

Alors qu'un confinement partiel s'applique ce week-end à Dunkerque et sur le littoral des Alpes-Maritimes, Jean Leonetti doute fortement de la pertinence de la mesure, qu'il juge "inadaptée à la circulation du virus". "Le confinement partiel a un impact positif extrêmement faible et un impact économique et social extrêmement significatif", insiste le maire d'Antibe Juan-les-Pins. Pour lui, seul un confinement prolongé peut apporter des résultats, à partir de quatre semaines. 

L'autre méthode pour lutter contre l'épidémie de Covid est donc médicale, avec la vaccination, les traitements et les gestes barrières. Jean Leonetti déplore l'incapacité de la France à accélérer sa campagne de vaccination. Il note aussi un retard à l'allumage de l'Europe dans ses commandes de vaccins. 

"Je constate une fois de plus une forme d'échec. La santé, ce n'est pas la compétence de l'Europe."

Il appelle par ailleurs à cesser de "discriminer" certains vaccins. "On a trois vaccins en France aujourd'hui, et ils sont tous efficaces. On n'est pas au marché en train de choisir des pommes et des poires", s'agace le cardiologue. 

Pour plus d'adhésion à la politique menée par l'exécutif, "il faut beaucoup plus de clarté, de cohérence et de perspectives". Et une meilleure concertation avec les élus locaux, dont les avis ne sont pas toujours suivis, regrette le maire LR d'Antibe Juan-les-Pins. 

"Le maire est le fantassin en première ligne, sans arme. Il a distribué des masques quand l'État ne le faisait pas. Il a organisé des tests quand l’État ne le faisait pas. Il a mis en place des vaccinodromes. Il ne nous manque que les vaccins. Par pitié, que l’Etat nous laisse organiser les choses localement, qu’il nous écoute, nous entende." 

Est-il souhaitable d'isoler les pensionnaires des Ehpad de leurs proches ? "On ne peut pas mourir seul, on ne peut pas mourir confiné, sans se dire au revoir avec sa famille. Essayons d’introduire beaucoup plus d’humain dans ces situations", plaide Jean Leonetti, à l'origine de deux lois sur la fin de vie.

Quid d'un pass sanitaire, comme le souhaite Emmanuel Macron ? "Je ne suis pas opposé formellement, à condition qu’on respecte toute les règles éthiques et de protection individuelle."

2022 en ligne de mire

Alors que se rapproche l'élection présidentielle de 2022, Jean Leonetti a fait l'éloge de François Baroin, dont le nom circule avec insistance au sein des Républicains. "Je serai le premier à être derrière lui", lance l'ancien ministre. Quant à Marine Le Pen, il "ne la trouve pas plus présidentiable qu’avant, si ce n’est que le loup a mis une peau de mouton sur sa tête et frappe à la porte des trois petits cochons et dit 'je suis gentil'".

Les invités
Programmation musicale
  • Benny Sings, Tom MischNobody's fault (feat. Tom Misch)2021
L'équipe