La Cour d'appel ordonnait le maintien des soins vitaux prodigués à Vincent Lambert, la Cour de cassation ouvre quant à elle la voie d'un nouvel arrêt des traitements. Vincent Lambert, tétraplégique, en état végétatif depuis dix ans. La Cour de cassation déclare "la juridiction judiciaire incompétente".

L'arrêt de la Cour de cassation ne renvoyant pas l'affaire à la Cour d'appel, l’hôpital de Reims est donc en droit d'interrompre de nouveau l'alimentation et l'hydratation artificielle dont bénéficie Vincent Lambert depuis un accident de la route en 2008. 

Nous en parlons avec Jean-François Delfraissy, médecin et Président du Comité consultatif national d’éthique. 

  • Légende du visuel principal: Jean-François Delfraissy © Radio France / Anne Audigier
Les invités
L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.