Comment les urgences des hôpitaux français peuvent-elles faire face aux sous-effectifs de personnel cet été ? Pour évoquer la difficile période des vacances et la tension qu'elle engendre au sein des services, Mathias Wargon est l'invité du week-end.

Service des urgences de l'hôpital Cochin à Paris le 11 janvier 2017.
Service des urgences de l'hôpital Cochin à Paris le 11 janvier 2017. © AFP / PHILIPPE LOPEZ

Alors que va s'ouvrir la période des vacances estivales, les services d'urgences des hôpitaux français tirent la sonnette d'alarme : le sous-effectif des personnels pourraient créer des dysfonctionnements. Au moment des congés des titulaires, les urgences peinent à recruter des médecins en intérim.

Comment faire face à un tel défi pour assurer la continuité du service public ? Pour en parler, Mathias Wargon, chef des urgences SMUR à l'hôpital Delafontaine de Saint-Denis, est l'invité de Laetitia Gayet.

L'équipe
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.