La revanche de Kevin
La revanche de Kevin © / p.o.l

Iegor Gran signe son onzième roman - après notamment Jeanne d'Arc fait tic tac etO.N.G! - La Revanche de Kévin , une satire grinçante sur la prétention du milieu intellectuel.

Quand on s’appelle Kevin, un prénom dont on dit qu’il fleure la beaufitude, marqueur social des années boys band, donné à plus de 14 000 bébés nés en France en 1991 puis tombé peu à peu en désuétude sous les commentaires dédaigneux de celles et ceux qui portent des prénoms plus distin-gués, quand on porte le même prénom que Kevin Costner, élu pire acteur de la décennie aux Razzie Awards, que l’on se moque de vous à l’école et que, plus tard, pour peu que vous travailliez dans un milieu intellectuel, on vous jauge de haut avec un regard entendu, il est possible que l’on se mette à couver un méchant complexe...

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.