Philippe Torreton pour "Mémé" aux éditions l'Iconoclaste

en libraire le 16 janvier.

Mémé
Mémé © Radio France

« Mémé, c’est ma mémé, même si ça ne se dit plus. Mémé me manque. Ses silences, ses mots simples au Scrabble, sa maison enfouie sous les pommiers et son buffet d’avant-guerre. Ce texte est subjectif, partial, amoureux, ce n’est pas une enquête, ce n’est pas une biographie, c’est ce que j’ai vu, compris ou pas, ce que j’ai perdu et voulu retenir, une dernière fois. Mémé, c’est mon regard de gamin qui ne veut pas passer à autre chose. »

Les invités
L'équipe
Mots-clés :
Ce contenu n'est pas ouvert aux commentaires.